Qu’est-ce que la transition écologique ?

Le dérèglement climatique, l’amenuisement des ressources naturelles et l’émission des gaz à effet de serre ont conduit l’enseignant anglais en permaculture, Rob Hopkins à imaginer un nouveau modèle économique plus respectueux de l’environnement et de la santé qui permettra à l’humanité de sortir de ce guêpier qu’elle s’est elle-même tendue. Ce nouveau modèle est appelé la transition écologique. En quelques lignes, nous essaierons de comprendre la transition énergétique. Ce concept apparu il y a plusieurs années déjà mérite qu’on le décortique. En réalité, quels sont les enjeux de ce nouveau modèle ? Quel est son champ d’application ? Qui sont les acteurs ?

Quels en sont les enjeux de ce nouveau modèle ?

La transition énergétique est un changement profond de nos habitudes de production, de consommation, pour nous conduire vers un mode plus écologique. Cette transition implique également un changement de politique énergétique pour ne pas continuer à détruire nos forêts, mais également continuer à piller notre sous-sol sans contrôle. Cette nouvelle politique énergétique devrait prendre en compte tous ces aspects pour améliorer l’efficacité de la politique énergétique.

Ce nouveau modèle économique permettra-t-il de régler les nombreux défis du moment et de s’attaquer aux principaux enjeux que sont la  protection du climat et de la santé, la décentralisation de la production d’énergie et la diminution  de la consommation globale ? Cette politique vise aussi à favoriser l’indépendance énergétique. Cette tendance plutôt écologique lutte pour la limitation des tensions géopolitiques liées à l’énergie. Entre autres points déterminants, nous pouvons noter la limitation des risques liés à l’énergie nucléaire. La vision est de parvenir progressivement à abandonner cette source d’énergie pour passer à des solutions plus écologiques. Les éoliens, barrages hydrauliques, énergies solaires, biomasses et autres semblent être de bonnes alternatives.

Que signifient transition écologique et transition énergétique ?

La « transition écologique » est un changement de modèle économique et social qui vise un passage en douceur du mode actuel de production et de consommation à un mode plus écologique. Ce concept a été développé pour la première fois par un éminent économiste qui en a parlé dans son ouvrage  » Manuel de transition » : de la dépendance au pétrole à la résilience locale ». Ce livre publié en 2008 en anglais a ensuite été repris en français en 2010.

La transition énergétique quant à elle évoque le passage d’une énergie nucléaire et fossile actuellement utilisée à une énergie renouvelable plus douce et respectueuse de l’environnement. Ce vaste chantier englobe  la diminution des gaz à effet de serre et l’utilisation des  pesticides. La technologie doit se mettre au service de la planète et non de la détruire. La science doit inventer et mettre en place des pratiques innovantes pour réduire l’impact de la pollution.

Avec une population mondiale en pleine croissance et des ressources qui ne se renouvellent pas forcément au rythme que nous souhaitons, nous devons procéder à une diversification des sources d’énergie. On parle aujourd’hui de mix énergétique.

Un enjeu mondial

Le monde est devenu un véritable village planétaire à telle enseigne que les problèmes des pays sont forcément liés les uns aux autres. La transition écologique est donc une  préoccupation majeure internationale qui répond aux problématiques globales et recherche une solution efficace au règlement  du réchauffement climatique. Ce domaine est très vaste et lutte également pour l’équilibre de la  biodiversité et l’abaissement des énergies fossiles.Toutes les populations sont concernées et doivent rechercher des solutions communes à la diversification et l’inégalité des sources d’approvisionnement.

Quels domaines ou secteurs d’activité sont concernés ?

La transition écologique  concerne tout le monde et interagit directement ou indirectement dans tous les secteurs bien qu’il existe des domaines qui sont plus exposés que d’autres. Cette transition est appelée à une profonde mutation comportementale. Les activités et entités les plus consommatrices ou productrices d’énergie restent quand même les plus touchées. La transition écologique concerne donc plusieurs chantiers qui touchent à la transition du transport qui organise mieux les transports en commun, à la transition agroalimentaire  qui incite à une production bio. Cette politique intervient également dans les domaines de la transition énergétique, la transition industrielle et la préservation de la biodiversité. La transition écologique prône également un urbanisme reconsidéré et une fiscalité réorganisée. Le principe du pollueur payeur doit inciter les gens à moins polluer et moins gaspiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *