Les urgences et le suivi psychologique

Que faire en cas d’urgence ?


D’abord, qu’est-ce qu’une urgence ? 

Toute crise n’est pas forcément une urgence. Il est souvent possible d’éviter une hospitalisation en urgence. Il faut pour cela pouvoir prendre du recul, se faire aider par des proches, par un médecin traitant ou un psychologue, prendre contact avec l’équipe d’un CMP, avec un psychiatre. En effet, une hospitalisation peut être envisagée, négociée et programmée.

suicide-urgences-psychiatriques

Il y a urgence quand la personne malade est en danger ou représente un danger pour autrui. 

Selon le type de symptômes présentés par la personne, cela pourra être par exemple :

  • Un délire de persécution, dans lequel la personne se croira en danger au point de devenir elle-même une menace pour les autres
  • Des hallucinations particulièrement angoissantes,
  • Un repli autistique tel que la personne ne s’alimente plus,
  • Une errance pathologique,
  • Une excitation maniaque qui peut faire que la personne agisse en dépit du bon sens et se mette en danger,
  • Des menaces suicidaires

etc

Certaines situations d’urgence peuvent ne pas être perçues comme telles par le malade et peuvent nécessiter une hospitalisation sous contrainte

Même s’il est toujours préférable d’obtenir le consentement du malade à une hospitalisation, il n’y a parfois pas d’autre solution. Ces situations sont toujours difficiles pour le malade et pour son entourage, mais il faut parfois en passer par là. Il sera toujours temps, après la crise, de reparler de ce qui a mené à cette situation et de réfléchir à d’autres possibilités d’action en cas de rechute.

Qui devez-vous contacter en cas d’urgence ? 

Si vous êtes suivi par un psychiatre, que ce soit dans le privé ou en CMP, contactez-le, il saura vous orienter. Votre psychologue, voire votre médecin généraliste, peuvent aussi vous aider et contacter les urgences s’ils le pensent nécessaire.

Les urgences

Certains hôpitaux psychiatriques ont leur propre service d’urgence dans lequel vous pouvez vous présenter en cas de crise aiguë. Vous pouvez aussi vous adresser aux urgences des centres hospitaliers classiques, qui ont tous une permanence psychiatrique.

A Lyon, l’hôpital du Vinatier dispose d’un service d’urgences (l’UMA). L’hôpital Saint Jean de Dieu n’en a pas et, si vous dépendez de cet hôpital, vous devrez passer soit par l’UMA, soit par les services d’urgence d’hôpitaux comme par exemple Lyon Sud ou HEH. Ce sont eux qui prendront en charge votre orientation vers votre secteur de référence.

Vous pouvez également contacter ces numéros d’urgence :

SOS médecin

Les pompiers (18)

Le SAMU (15)

La police (17)

 

Le suivi psychologique

Si vous souffrez psychologiquement pour des raisons diverses liées à votre histoire singulière, à votre entourage familial ou encore à cause de votre environnement professionnel, vous aurez besoin de prendre des rendez-vous réguliers auprès d’un psychiatre ou d’un psychologue en libéral. Pour cela, il vous suffit de consulter un moteur de recherche et de choisir le psychologue le plus proche de chez vous, par exemple si vous habitez Lyon tapez simplement Psychologue Lyon pour trouver un professionnel. Toujours si vous êtes à Lyon, consultez le site officiel de la ville où vous trouverez tous les numéros d’urgence.

Le psychiatre 

Le psychiatre vous recevra régulièrement, pour faire le point et pour renouveler votre ordonnance. Vous pourrez lui signaler d’éventuels effets secondaires de vos traitements. En cas de besoin, il adaptera votre ordonnance. Certains moments de la vie sont cause de stress importants et il faudra peut-être augmenter les doses. Les déménagements, changement de travail, événements familiaux… sont des moments cruciaux, dans lesquels vous devrez être bien entouré. Vous avez besoin de ces espaces de parole avec votre psychiatre qui vous connaît bien et vous aidera à repérer les signes d’alerte. C’est de cette façon que vous éviterez les rechutes.

Le psychologue 

Souffrir psychiquement peut vous causer de nombreux troubles dans votre vie quotidienne, c’est une épreuve très lourde dans laquelle vous avez besoin de toute l’aide possible. En plus du traitement et du suivi que vous proposera votre psychiatre, vous pouvez bénéficier d’un suivi auprès d’un psychologue, que ce soit en CMP ou dans le privé.

psychologue-anglet

Ces rencontres peuvent avoir plusieurs objectifs, en fonction de vos attentes et de la formation du psychologue que vous choisirez de rencontrer:

  • un soutien et un espace de parole où vous pourrez vous exprimer librement,
  • un lieu où vous apprendrez à mieux comprendre votre souffrance et ses symptômes,
  • un endroit où vous pourrez développer des stratégies pour mieux lutter contre votre symptomatologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *