Pourquoi être écolo ? - La Pluie et le Beau Temps

Pourquoi être écolo ?

La terre vit des phénomènes assez bouleversants comme la destruction de la couche d’ozone qui a donné lieu au réchauffement climatique et au bouleversement des cycles naturels de saison. Alors si vous avez la fibre écologique pour lutter contre ces phénomènes et essayer de réparer ce que l’homme a détruit par l’œuvre  de ses mains alors vous êtes sur le bon chemin. À travers ces quelques lignes, vous comprendrez pourquoi il est important de devenir un écologiste engagé.

Être écolo: qu’est ce que c’est ?

Être écologique est une manière engagée de vivre de manière saine et de lutter pour un environnement sain et prospère qui garantit le bien-être de tous.  L’écologisme n’est pas contre le progrès et l’évolution technologique, mais prône plutôt une production industrielle réfléchie. Être écologiste c’est limiter l’utilisation des pesticides et la surexploitation des terres en consommant des produits certifiés bio. Les écologistes cherchent la satisfaction des besoins vitaux de tous dans des conditions raisonnables qui ne nuisent pas à la santé des uns et des autres. Le monde écologique n’est pas un allié de la récession, mais pousse un cri de cœur pour le ralentissement de la pollution de notre planète.

Il y a vraiment urgence à ralentir les émissions à effet de gaz de serre et de cette course effrénée à la destruction de notre planète. Être écolo, c’est prendre conscience de la raréfaction et de l’épuisement des ressources naturelles. L’écologisme  est une façon de  lutter contre la disparition inéluctable des animaux. Être écologiste, c’est ne pas détruire les animaux même les plus petits et les plus inoffensifs. Être écolo c’est prendre conscience que nous sommes de passage sur cette terre et que nous devons laisser un héritage digne de ce nom à nos enfants et non une terre pollué et invivable.  Être écolo est encore une manière de lutter efficacement pour l’équilibre énergétique, climatique et environnemental.

Lutter contre le dérèglement climatique

Les activités industrielles et l’évolution technologique ont accentué la destruction de la couche d’ozone et occasionné le réchauffement de la planète. Nous assistons ainsi à un dérèglement climatique qui se manifeste par des inondations spectaculaires, des canicules inexpliquées et tempêtes qui se multiplient. De plus, nous assistons à des hivers de plus en plus doux et modérés accompagnés  d’une réduction du niveau de neige dans les stations de ski. C’est un signe avant-coureur de la destruction de la planète par l’homme. Selon les scientifiques, les émissions de gaz à effet de serre auraient augmentées de 35 %. Les phénomènes météorologiques extrêmes ne sont donc pas survenus par hasard. L’homme en est la cause et il doit tout faire pour réparer cette erreur.

Un écosystème est bouleversé

L’homme par ses manipulation sa complètement détruit l’ordre naturel des choses à telle enseigne qu’en Europe, les abeilles censées polliniser les fleurs meurent en quantité massive à cause de l’utilisation abusive des pesticides. Plusieurs centaines de colonies disparaissent chaque année sans laisser de trace. Mais où allons-nous réellement dans ce monde ? Beaucoup d’espèces animales sont menacées ou en voies de disparition comme les ours blancs. C’est également plus de 15 000 espèces qui sont menacées.Pour couronner le tout, la désertification et la déforestation, contribuent énormément à la disparition d’un mammifère sur quatre et d’un oiseau sur huit.

Surexploitation des ressources naturelles

Les ressources naturelles telles que l’eau se renouvellent à leur propre rythme. Or, nous assistons à une surexploitation de ces ressources naturelles notamment en Europe. Les Européens devraient éviter de gaspiller l’eau, cette ressource naturelle si précieuse et source de vie. Nous utilisons l’eau de notre planète de façon désordonnée pour satisfaire tous nos besoins. Depuis des décennies, nous utilisons les ressources plus vite qu’elles ne peuvent se renouveler. Nous devons faire front contre ce phénomène pour éviter la pénurie. L’enjeu est grand. Les ressources halieutiques et minières sont littéralement pillées sans égard pour la nature.

Les gestes écologiques sont toujours économiques

L’homme devrait chercher à économiser les ressources que la nature  mises à sa disposition et moins les gaspiller. Cela lui permettra de moins dépenser. Ce comportement serait bénéfique à toute la planète. L’homme devrait apprendre à utiliser les énergies renouvelables dans l’intérêt suprême de la planète. En consommant bio, on finit toujours par être gagnant financièrement.